Régime général SS - ARRCO - AGIRC - retrep - Régime additionnel - ircantec - CARRIERE LONGUE - RETRAITE PROGRESSIVE

Actualités

REFORME ...les choses sérieuses vont commencer en septembre

 

REFORME DES RETRAITES:

Pour les régimes de base:  Les choses sérieuses vont commencer en septembre avec la présentation du projet de loi.

Nous vous indiquerons sur ce site l'impact sur la retraite des enseignants du privé et sur le RETREP

 

Pour les retraites complémentaires ARRCO-AGIRC: (accord en cours de signature en mai 2019)

 La décote de 10 %, pendant trois ans, continuera de s’appliquer aux pensions Agirc-Arrco. Toutefois, de nouvelles exonérations en cas d'invalidé ou de chômage ont été négociées.

Certains syndicats voulaient réduire sa durée, voire acter sa disparition, mais le patronat n’a pas cédé. Le malus temporaire de 10% sur les nouvelles pensions Agirc-Arrco est confirmé toutefois il y aura davantage de cas d'exemption. Les partenaires sociaux ont mis la touche finale au projet d’accord qui fixe les règles des retraites complémentaires des salariés pour la période 2019-2022.

Pensions indexées sur l'inflation

Parmi les bonnes nouvelles : à partir du 1er novembre 2019 et jusqu’en 2022, les pensions des 12 millions de retraités affiliés à l’Agirc-Arrco seront revalorisées selon l’inflation. Autrement dit, ils auront la garantie, pendant cette période, de ne pas perdre en pouvoir d’achat sur la partie complémentaire de leur retraite.

Le malus temporaire de 10% est confirmé

• Le point épineux reste le malus, c’est-à-dire cette décote de 10% qui s’applique pendant trois ans (sauf cas d’exonération) aux salariés (nés à compter de 1957) souhaitant partir dès l’obtention du taux plein côté retraite de base. Cette décote s’annulant si le salarié décale son départ d’une année. Certains syndicats voulaient supprimer ce dispositif mais le Medef s'y est opposé. La négociation a toutefois permis de faire croître le nombre de salariés qui ne seront pas concernés par cette mesure.

Davantage de retraités vont échapper au malus

Le projet d’accord prévoit deux nouveaux cas d’exonération. Ne seraient plus impactés par la décote:

- les chômeurs en fin de droits bénéficiaires de l’ASS (allocation de solidarité spécifique) à la veille de leur retraite,

– les personnes en incapacité de travail au taux de 20% ou plus (à la suite d’un accident du travail ou d’une maladie professionnelle),

- les personnes qui bénéficient d'une pension d'invalidité de 2e ou 3e catégorie

- les personnes ayant bénéficié de l'allocation adulte handicapé (article L 821-1 code de la Sécurité sociale)

Effet rétroactif

Bon à savoir! Vous êtes dans l’une ou l’autre de ces situations et vous avez liquidé votre pension avant la signature du projet d’accord ?  Vous pourrez formuler avant le 31 décembre 2019, une demande d’exonération à effet rétroactif.

Les exonérations actuelles restent en vigueur

Ainsi, continueront notamment d’être exonérés de cette décote :

- les personnes non assujetties à la contribution sociale généralisée (CSG) car touchant une faible pension ; 

- les retraités au titre de l’inaptitude et les personnes reconnues handicapées (ayant bénéficié de l’allocation adulte handicapé).

Consultez la liste des autres cas d'exonération sur le site Agirc-Arrco.fr

Petit rappel : les retraités assujettis à un taux de CSG réduit (3,8 %) se voient appliquer une décote de 5% seulement. Ce point ne change pas.



Réunion infos retraite

 

Nous pouvons intervenir dans votre établissement scolaire pour des actions d’informations et de formations à la gestion des fins de carrière.

 

Dans le contexte actuel des retraites nous observons une demande d’informations en nette hausse.

Ci-dessous les services proposés que vous pouvez communiquer à votre Comité d’entreprise  (CSE)  ou à votre chef d’établissement.

 

1-Formation et intervention dans les entreprises

(prise en charge possible par le Comité Social et Economique )

Présentation inter active par powerpoint des régimes de

retraite (RGSS-ARRCO-AGIRC-MSA-RSI), hors régimes spéciaux.

Entretiens individuels

 

2-Etablissement sous quelques jours d’une étude complète des

droits à la retraite avec établissement d'un bilan retraite

Estimations chiffrées du montant des retraites à partir des relevés de l'assurance retraite

Calendrier des démarches et communication des dossiers à établir

 

3-Service d'informations retraite et assistance 6j/7

(par tél et mail) pour les salariés et les DRH

 

Contact : Daniel FLAUGERE  flaugere.daniel@wanadoo.fr

 

 

Départ en cours d'année dans le 1er degré: c'est possible !

Si vous partez avec le régime de base et avec tous vos trimestres vous pouvez partir en retraite en cours d'année scolaire dans le 1er degré.

(le 1er janvier par exemple)

Contrairement aux affirmations (et aux circulaires) des services académiques qui souhaitent nous appliquer les contraintes des fonctionnaires !

mais nous ne sommes pas fonctionnaires !

 

un exemple ci-dessous ...pour les septiques (ou les adorateurs des circulaires rectorales)

 

reçu le 22 avril 2019:   Bonsoir Monsieur
Je tenais à vous remercier pour votre aide au sujet de mon dossier.
Je suis partie à la retraite le 1er janvier et j'avoue que je n'étais pas tranquille. Le rectorat m'avait bien dissuadé de partir en cours d'année, puisque j'étais professeur des écoles.
Grâce à vos conseils que j'ai suivi, j'ai arrêté de travailler à mes 62 ans, le 31 décembre.
Je viens de toucher ma pension, ainsi que la complémentaire ( 4 mois plus tard ) et cela correspond à votre estimation.
Tout est rentré dans l'ordre et je suis bien à la retraite !
Bien à vous.
L. M.

 

 

Prochaines REUNIONS "info RETRAITE":

 

à Ensemble scolaire Albert de Mun à NOGENT  le 19 juin

 

Nous pouvons intervenir dans votre établissement -
Permanence ou réunion générale d'informations par vidéo projection- Devis sur demande -

Les frais d'intervention peuvent être pris en charge par votre comité d'entreprise.

contact: Daniel FLAUGERE

 

 

DES ERREURS DANS LE CALCUL DE NOS RETRAITES

 Dans son dernier rapport sur la certification des comptes de la sécurité sociale, la Cour des comptes relève que la proportion de dossiers de liquidation de retraite comportant une erreur a sensiblement augmenté, passant de 10,54 % en 2016 à 12,27% en 2017.
Pour les sages, ce sont les “faiblesses persistantes des outils à disposition des agents, l’insuffisance des contrôles intégrés à l’outil retraite et l’absence d’automatisation de plusieurs étapes de calcul de la pension” qui fragilisent la qualité de la liquidation.

“C’est surtout pour les dossiers des assurés qui ont des carrières hachées avec des périodes d’interruption pour maladie ou chômage et/ou des périodes d’activité à l’étranger que l’on rencontre le plus d’anomalies. Parfois, les jobs d’été et les débuts d’activité ne sont pas reportés ou mal reportés. Cela peut provenir du fait qu’à l’époque certaines feuilles de paie étaient encore faites à la main”

Afin d’éviter que de telles erreurs ne surgissent au moment de la liquidation de vos droits, quelques solutions s’offrent à vous. Tout d’abord, un nouveau service accessible via le site www.info-retraite.fr, mis en place par l’ensemble des caisses de retraite, vous permet d’avoir une vision chronologique de votre carrière et détecte les éventuelles anomalies : oublis de report sur votre compte, incohérences… Elles vous sont signalées par une icône figurant à côté des périodes concernées.

Pour y accéder, connectez-vous sur votre compte personnel retraite ou créez-en un si ce n’est pas déjà fait. Ce compte est accessible depuis France Connect avec les mêmes identifiants que ceux que vous utilisez pour déclarer vos revenus sur impots.gouv.fr ou pour consulter vos remboursements de santé sur ameli.fr. Cliquez ensuite sur le bouton “Ma Carrière”.

A partir de 55 ans, vous pouvez adresser vos demandes de rectifications en ligne directement depuis votre compte personnel. A côté de votre relevé de carrière apparaîtra alors un récapitulatif indiquant les anomalies détectées ainsi que l’historique de vos demandes de correction envoyées à vos régimes de retraite. Avant 55 ans, il vous faudra contacter directement le régime de retraite concerné pour lui demander de rectifier les périodes en cause.

Reste que cet outil ne détecte que les erreurs grossières, par exemple, une année pour laquelle les caisses ne disposent d’aucune information sur votre acquisition de droits à la retraite.

 

Conseil: vérifiez bien votre relevé de carrière et en particulier les années absentes (assez fréquent) ainsi que la première année d'enseignement  (une activité de septembre à décembre même comme suppléante, doit valider 4 trimestres)

La régularisation du montant des retraites peut prendre 8 mois

les délais semblent s'allonger, il ne faut pas hésiter à relancer le RETREP

Nous confirmons nos estimations ...exemple ci-dessous

 

Bonsoir Monsieur Flaugère ,

je reviens vers vous car je tiens à vous féliciter ! Me voici en R.E.T.R.E.P depuis septembre 2017 ... J'ai patienté jusque fin décembre pour les ajustements et ne voyant rien venir , j'ai écrit à Madame  A. ,

début janvier , sans réponse ...ai téléphoné début mars pour activer un peu les choses et depuis avril , je reçois enfin mon RETREP en entier. Un grand BRAVO ! Votre estimation était parfaite!!

Bien sûr , il y a la CSG en moins ... mais en " oubliant " celle-ci ... je retrouve un total très légèrement supérieur à ce qui était prévu . Merci encore pour tout !

Je n'hésiterai pas à faire connaître votre site internet à d'autres  collègues , futurs retraités .

Bien cordialement ,

Mme G. O.

 

 

 

 

...